TANYA SAINT-VAL: « Je me suis profondément donnée à ce métier »

 

 

1930296_21275313692_3915_n

Il faudrait vraiment créer un « Zouk Walk of Fame » car l’Histoire du Zouk est pavée d’artistes exceptionnels, qui méritent amour et reconnaissance éternelle pour ces longues années passées au service de notre musique « nationale ». L’une des premières étoiles à apposer sur ce boulevard serait évidemment celle de Tanya St-Val, qui en 30 ans a fait tellement pour la musique antillaise, qu’elle-même a dû en oublier une bonne partie! Avec 17 albums, 5 singles, 1 signature en Major, 2 Disques d’Or (Soul Zouk & Bisso na Bisso), plusieurs Prix Sacem, et un nombre incalculables de vrais Hits, la Basse-terrienne est l’une de nos grandes fiertés, à nous amateurs de musique Zouk. Elle n’est, par contre, pas encore prête à rendre les armes et défend son pays, sa culture et sa musique encore aujourd’hui à travers le monde et avec ferveur. Entre respect et admiration, l’entretien du jour est avec Tanya St-Val.

– Bonjour Tanya, tu es l’une des grandes stars de la musique antillaise, une des rares figures de proue qui a su durer tout au long des années. Quel est ton secret?

Tanya St-Val: Il n y a pas de secret particulier. J’aime la musique et j’essaye juste de vivre en harmonie avec elle. Cela veut dire satisfaire mon public en me faisant plaisir. Réussir à vivre de son art est une chance, une aubaine exceptionnelle que j’apprécie d’avoir chaque jour.

– Tu es née en Guadeloupe, tu vis en Guadeloupe, qu’est-ce qui te lie à ton pays?

TSV: La Guadeloupe c’est d’abord des souvenirs d’enfance, la famille, les amis et puis des paysages, des saveurs, un ensemble de choses auxquelles je m’identifie. C’est ma terre natale, c’est là que tout prend racine.

– Tu viens d’une famille de musiciens, avec une grand-mère fan d’opérette et un père, Tino St-Val, qui a marqué toute une époque. Te sentais-tu prédestinée à une carrière musicale?

TSV: Peut-être étais-je prédestinée. Je préfère dire, sur un terrain propice, favorable, alors oui. Après, il y a la volonté et la détermination d’années en années, de projets en projets. Me voila bien heureuse de m’être profondément donnée à ce métier si passionnant, innovant et riche en rencontres. Devoir se remettre en question est pour moi une des principales qualités à avoir pour pouvoir durer.

– On se souvient de tes débuts avec les Vikings de la Guadeloupe, puis tu as marqué les esprits lors de la Tournée Expérience 7 / Zouk Machine / Tanya St-Val; quels sont tes souvenirs de l’époque?

TSV: De très bons souvenirs! Les premiers pas, les premiers voyages, les tout-premiers concerts, l’Afrique, les médias, le grand public. Tout ceci était exceptionnel, ça ne s’oublie pas!…
La rencontre avec le président Sankara, avec Fela, Manu Dibango et bien d’autres grands musiciens. Et puis surtout, la découverte de peuples et de cultures très riches. L’Afrique, c’est la terre-mère, le berceau de l’Humanité, une partie de nos racines, à nous Antillais. Je passais des heures à me balader sur les marchés. L’art, les tableaux, peintures, sculptures et surtout les premiers bijoux et objets que j’achetais et que je ramenais à la maison, ça ne s’oublie pas……
Et des souvenirs de toute l’équipe, en particulier les filles de Zouk Machine, qui remportaient un vif succès… Chacune de nous avions un garde du corps! 🙂 Non, ça ne s’oublie pas…

– Dès la sortie de ton premier album, c’est l’hystérie et la « Tanya St-Valmania » démarre pour ne jamais s’arrêter. Cela fait quoi, quand on a 21 ans, de devenir une Star?

TSV: Je n’ai jamais été, plus que ça, chamboulée par le succès. Je n’y prêtais pas attention. Mon but n’était pas d’être star mais de pouvoir réussir à faire des choses qui durent dans le temps. M’entourer de professionnels avertis, prendre des cours de chant. Ecouter le maximum de musique, voir de nombreux concerts. Mon style musical de prédilection étant la Soul Jazz.
Et l’on avait la machine Kassav, elle entraînait cette vague de nouveauté musicale appelée Zouk. On se devait d’essayer de suivre. Ce n’était pas evident…. il fallait toujours essayer plus et plus encore.

115481536

 

– On passe les « Chalè », « Zouk a gogo », albums de référence, pour arriver à « Soul Zouk », qui t’offre une rayonnement national avec « Tropical » et une place au Top 50 pendant 14 semaines. Parle-nous de cette expérience?
TSV: Je reconnais bien sûr la chance que nous avions à cette époque, nous étions souvent ensemble avec toute l’équipe: Christian Joseph-Lockel, Daniel Kissoun, Frédérick Caracas qui faisait pratiquement toutes les programmations. Ca se passait au Raizet dans son laboratoire. Bien sur, Willy a aussi composé des chansons qui m’allaient comme un gant. Merci à tout ce petit monde!
L album Soul Zouk a été réalisé par Djoe Devorniak qui travaillait à l’époque avec le groupe Les Pasadenas. L album Mi, co-realisé avec Jean-Christophe Maillard et beaucoup d’autres collaborations qui nous ont permis d’innover… Et l’album de 1996, Améthyste, reste à ce jour l’un de mes préférés!

TanyaSaint-Val_SoulZouk

 

– Tu fais la rencontre et collabore pendant cette période avec 2 monstres sacrés, Johnny Hallyday et Michel Sardou, c’est quand même exceptionnel pour une jeune antillaise…
TSV: La rencontre avec Johnny Hallyday ou encore Francis Cabrel, Michel Sardou sont des souvenirs très forts. Mais aussi avec La bande à Passi et Bisso Na Bisso, la signature en Major Compagnie, Soul Zouk au Top 50 avec Tropical, les maquettes chez Sony Music… Ce n’était que du bonheur pour moi. Les petites apparitions en tant que comédienne m’auront aussi beaucoup apporté…. Good feeling! C’était exceptionnel, c’est sûr, mais malheureusement j’étais encore trop jeune pour profiter sereinement de tout cela….

– Après ce passage tu reviens à tes premières amours avec des albums orientés zouk love, l’appel du coeur?

TSV: Chaque album a sa raison d’être du moment, un souhait spécial. Celui de 1998, Secret, est une collaboration avec Frédéric Wurtz… Et You and me a été un gros succès.

– Tu as, depuis la naissance de tes enfants, une vie plus stable, c’est le choix d’une maman mais la « vie sur la route » te manque-t-elle un peu?
TSV: Je continue d’être sur la route mais de manière plus sporadique. Maman oblige 😉 En 2014, j’ai quand même fait pas mal de voyages, de concerts, d’échanges: Montréal, New-York, le Festival du Cap-Vert, Le Festival de Sainte-Lucie. Et évidemment des rencontres plus traditionnelles avec mon public dans les provinces et j’en passe…
L expérience la plus marquante aura été la tournée TANYA AUTREMENT. Un délice avec des musiciens d’exception. Ce fut un vrai plaisir.

tanya-autrement

– Parle-nous des jumeaux, aiment-ils la musique? Que pensent-ils de leur maman star?
TSV: Mes fils m accompagnent très rarement… et c est mieux comme cela. Ils sont encore très jeunes et ils sont, bien sûr, plutôt branchés Jason Derulo!!!

– En 2007, tu ouvres TSV Boutik et crée Kreyol Line, une ligne de bijoux, Tanya est donc une femme d’affaire aujourd’hui? 
TSV: En 2007 je crée une gamme de bijoux que j’ai arrêté depuis. C’est en 2009 que je fais le choix d’une boutique: Tsv Bootik by Tanya St-Val.
Femme d affaires? Oh peut-être! 😉 Mais on a jamais fini d’apprendre…

– Tu es très active sur les réseaux sociaux, surtout Facebook et Instagram… Qu’est-ce qu’il y a? Tu n’aimes pas Twitter??! 😉
TSV: Je trouve que Facebook et Instagram..c est déja beaucouuuuupp! 🙂 . C’est difficile à gérer en fait.

– Que répresentent les réseaux sociaux pour toi?
TSV: Je pense que ce sont de bons outils pour rester connecté avec ses fans. Un bon moyen d’échanger et pour eux de pouvoir suivre leur artiste.

Tanya_st_val

– Tu jouis d’une notoriété extraordinaire, plus que de la notoriété, c’est de l’amour vrai de la part des gens, à quand Tanya en politique du coup!? 😉
TSV: Tanya sera toujours et avant tout une artiste. La politique ne me convient pas. Tous les gens qui aiment mon travail, ma personne, je les remercie. Il n’y a pas de crédibilité artistique sans public. Je suis bien évidemment très heureuse de pouvoir compter en musique, de chanter et de vivre son évolution ici, chez nous, de voir de nouveaux talents apparaitre.

– Cette année, tu fêteras 30 ans de carrière, on s’attend à des évènements exceptionnels, peux-tu nous livrer quelques scoops?! 😉
Pour cette année nous verrons bien.! Le projet discographique Tanya AUTREMENT ou le Tanya LUNE [NDLR: qui ferait donc suite à l’album Soleil]
Mais tout ceci, sans précipitation!

 

 

 

Retrouvez Tanya sur la Toile

Facebook : https://www.facebook.com/tsvofficiel

Instagram: @tanya.stval_tsvbootik

Tweeter (rarement! 😉 ) : https://twitter.com/tanyastval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :