JIM RAMA : « Face-à-Face est l’une de mes plus belles expériences artistiques! »

 

cana^pe jim


 Jim Rama est un artiste aussi discret qu’il est efficace. On ne connait rien sur lui à part qu’il écrit et chante uniquement des tubes! Un artiste sage, qui se protège et protège sa famille et dont l’unique désir est de satisfaire les milliers de fans qu’il a à travers le monde. Continuellement sur la route, seul ou en duo avec Patrick Andrey, co-créateur avec Jim du mythique concept Face-à-Face, il sillonne les régions éloignées pour faire la promotion de sa musique, de sa vie… Le Zouk. Entretien avec Jim Rama pour la sortie de son Best Of « Update ».

 

– Bonjour Jim, on ne te présente plus mais présente-toi quand même 😉
JIM RAMA: Salut, je suis Jim Rama, d’origine guadeloupéenne. Né à Pointe-à-Pitre un 8 avril. Ma petite enfance je l’ai passée en France métropolitaine puis à l’âge de 11 ans j’ai retrouvé la Guadeloupe. Dès l’âge de 16 ans je me suis passionné pour la musique et je deviens Dj itinérant. La passion l’emporte et ça me motive à retourner en France, plus précisément à Nice, à l’âge de 19 ans pour des études en audiovisuel.

– Tu as démarré ta carrière avec le groupe Kanel, ça se passait quand?
JR: J’ai rencontré Pascal Monfret du groupe Kanel en 1996 qui m’a permis de participer pour la première fois sur un album Zouk.

– On le sait peu mais tu as surtout démarré comme arrangeur et programmateur. Tu as travaillé avec Slai et Guy Bordey…
JR: Effectivement, en 1998 j’ai fait la rencontre de Guy Bordey et de Slaï. J’ai travaillé sur la plupart de leurs albums, ce qui m’a permis de me faire un nom en tant que programmateur et arrangeur à l’époque.

– A quel moment décides-tu de passer le cap et te lancer en solo?
JR: La même année,  1998, sort l’album Grav’ en duo avec Willy Ververt et le titre « En fond Tchew » qui devient un succès en Martinique et un peu partout. C’est à ce moment-là que je prends conscience qu’il faut que je me fasse un nom en solo alors je sors « Nuits intimes », mon premier album en 2000 avec le titre « Ou pati » en titre de lancement.

jim mer

– Lov’ Intens a-t-il tenu ses promesses pour toi?
JR: « Lov intens » est sorti avant « Nuits intimes » mais n’était pas assez mûr: c’était ma première expérience réelle. L’album s’est bien comportée en France mais en ayant mis en avant le concept « Lov intens » puisque Jim Rama était encore inconnu à cette époque 😉

– On se rappelle du Label Hot Game, qui vous soutenait toi et Patrick Andrey mais qui a aussi lancé plusieurs jeunes….
JR: Grâce à Hot Gam et à la Section Zouk nous avons pu lancer pas mal d’artistes: Jessye Belleval, Sandra Nanor, Laury, Élodie Marquant et bien d’autres. Nous aurions aimé travailler avec plus d’artistes mais le temps et les tournées ne le permettaient pas malheureusement!

– Tu formes en 2001 un concept inédit avec une autre star du zouk, Patrick Andrey et vous nous livrez 5 albums de Face à Face, une belle aventure?
JR: À ce jour nous avons effectivement sorti cinq volumes de Face-à-Face plus un Collector et c’est l’une de mes plus belles expériences artistiques! Face-à-Face nous a permis d’atteindre une notoriété internationale.

– Sur Face à Face, vous abordiez volontiers des thèmes de société dont vous ne parliez pas forcément en solo. Un choix?
JR: Le concept de face-à-face nous permet d’aborder justement des thèmes différents thèmes de société: violence, drogue, prostitution alors qu’en solo, j’ai besoin d’aborder des thèmes plus personnel, cela est dû à ma sensibilité et je m’inspire aussi du vécu des autres.

– Les 10 ans de Face à Face au Bataclan ont été un concert marquant, quels souvenirs en gardes-tu?
JR: Le concert des 10 ans de face-à-face au Bataclan fut un moment inoubliable! J’en ai eu plein la figure: un public au top, un son au top et une salle mythique !!! D’ailleurs, Jean-Marie Ragald était de la partie, demandez-lui! lol Ce fut magique: j’en redemande…

– Aujourd’hui Face à Face est en sommeil, c’est pour de bon ou juste un passage?
JR: Face-à-Face avait besoin de marquer cet arrêt après plusieurs années de collaboration. Chaque artiste avait besoin de retrouver son univers artistique…

– Patrick Andrey et toi, c’est une solide histoire d’amitié?
JR: Entre Patrick et moi le respect et l’amitié demeurent 😉

– Bon, tu peux nous le dire à nous, ça n’a pas toujours été facile de travailler avec lui, pas vrai!? 🙂
JR: Avec Patrick, il n’y a pas eu de soucis d’entente concernant les choix artistiques que nous avons pu faire! lol Le respect et la ponctualité était au rendez-vous que ce soit en studio ou sur scène, donc pas de soucis lol

– Tu as sorti 4 albums solo, c’est peu en 17 ans, tu le regrettes ? N’as-tu pas sacrifié ta carrière au bénéfice de Face à Face?
JR: Regretter n’est pas le bon mot mais effectivement j’aurais pu accorder plus de temps à ma carrière solo. Il y avait une forte demande sur Face-à-Face donc le choix était évident. Ce que j’ai vécu avec Face-à-Face en valait vraiment la peine…

– Quels sont pour toi, les 3 titres les plus marquants de ta discographie? Et ton album qui a eu le plus gros succès?
JR: « Sandy » pour commencer bien sur ! Ce titre m’a permis d’être connu partout où le Zouk est diffusé 😉 Après « Touloulou » qui, jusqu’à aujourd’hui, m’est réclamé en prestation. Et, pour finir, je dirais « Dans mes rêves » qui figure sur l’album Charmes sorti en 2006, un titre que j’ai écris suite à la disparition de mon Grand-Père. « Dans mes rêves » m’a emmené en Nouvelle-Calédonie en 2012 et j’ai pu découvrir que c’était un gros succès là-bas: l’accueil qui m’a été réservé était vraiment exceptionnel.

– 2014, tu sors UPDATE, un Best Of avec 5 inédits dont Sucré Salé, qui est sans conteste le Tubes des Vacances 2014, ça te fait plaisir de voir que Jim Rama plait toujours autant?
JR: « Sucré salé » a été très bien accueilli par les publics Antillais, Réunionnais et Guyanais et autres. Proposer un son 100 % Jim Rama au public et constater que celui-ci adhère à 100 % c’est la plus belle des récompenses! Je travaille toujours dans ce sens…

– Ton second single est un duo avec Jean-Marie Ragald, comment s’est passée cette rencontre ?
JR: Le titre « Tout près de moi » était le dernier inédit que j’ai réalisé sur cet album. J’ai tout de suite pensé à Jean-Marie, il n’y avait pas d’autre option sinon ce titre n’aurait pas vu le jour! Je l’ai appelé et il m’a tout de suite dit oui. Nous avons pris le temps qu’il fallait pour faire du bon travail car il faut dire que Jean-Marie Ragald est un perfectionniste, comme moi même voir plus lol

– Tu as une chanson intitulée « Mon seul regret », si on te demande quel est ton seul regret au fond de toi, tu réponds quoi?
JR: Mon seul regret c’est de ne pas passer plus de temps avec ma famille, mes proches, mes amis. Ce métier me prend beaucoup de temps entre les voyages, les compositions, le studio. C’est un choix de vie et c’est n’est pas simple… Je suis Booké Lol!

– Quels sont tes projets pour cette année?
JR: Je suis en train d’écrire de nouvelles chansons. J’ai encore beaucoup de choses à dire… 😉

– Le mot de la fin?
JR: Je voudrais remercier mes fans de leur soutien qui est pour moi essentiel. Les choses deviennent de plus en plus difficiles pour nous artistes. Mais ça nous pousse à travailler encore plus!…

 

Retrouvez Jim Rama sur la Toile:

Facebook : Jim Rama Officiel

Youtube : https://www.youtube.com/user/hotgamzouk

Twitter : https://twitter.com/jimramazouk

 

Comments

  1. christian lautric says:

    trés grand chanteur merci pour ce que tu fait

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :