ANTONNY DREW: « Ecrire un album ressemble à un accouchement doublé d’une dépression! »

antonny large

Une voix chaude et sensuelle, une signature vocale d’exception c’est ce qui caractérise  Antonny Drew qui défraie la chronique du zouk depuis un peu plus d’un an avec des chansons finement choisies, qui vont du kompa au zouk en passant par des chansons plus identitaires. Étonnamment gentil, nulle grosse tête n’a poussé au-dessus de ses épaules et il garde un humour à toute épreuve! Il est donc complet ce jeune homme, un gendre parfait pour vos mamans, mesdemoiselles ! 😉

 

– Bonjour Antonny, tu démarres très tôt dans la musique, en t’initiant au piano. Quel parent a senti que tu avais du talent?!

Antonny Drew: Hello à tous 🙂
C’était une idée de ma mère. Elle porte vraiment un amour profond pour la musique et a toujours voulu que ses enfants s’y intéressent. Il y a toujours eu un énorme piano au milieu du salon … Je n’ai pas résisté ! Lol

– Tu viens d’une famille de musiciens?

AD: Pas du tout ! C’est ce qui est assez surprenant. J’exerce un métier qui reste un grand mystère pour le reste de ma famille.

– Pourquoi après avoir commencé si jeune (3 ans), et arrêter la pratique pendant 7 ans? Un raz-le-bol?

AD: C’était plutôt à cause de mon père… C’est le genre de « Mr Je-sais-tout » qui a demandé à ma mère de m’arrêter car je jouais à l’oreille et non en lisant une partition… La faute au prof aussi selon ses analyses de l’époque. Quoi qu’il en soit, j’ai vécu ça comme une libération! Je me rappelle que ça devenait pesant de passer autant de temps devant un piano. J’avais juste envie de sortir jouer avec les copains 😀

– Tu as eu ce qu’on appelle une crise d’adolescent?

AD: Je ne m’en souviens pas … J’ai sans doute eu ma période comme tout le monde mais rien de vraiment alarmant.

– Comment s’est passée ta scolarité? C’était en Guadeloupe?

AD: Oulala >< Un calvaire! Je trouvais ce système d’un ennui profond, j’étais le genre d’élève qui ne ratait pas une occasion pour perturber le cours ou pour ne pas y assister tout simplement. J’avais juste envie que ça s’arrête! J’étais dans un cursus général, le gros problème c’est que j’apprenais donc un tas de choses qui ne m’intéressaient pas. Une fois mes diplômes obtenus, ça a été la libération !! 🙂

– Finalement, tu deviens chanteur à 17 ans et tu remportes la 2nde place du Défi Lycéen, un bon souvenir?

AD: Oui! C’était vraiment pour moi l’occasion de rencontrer des professionnels de la musique, de mesurer mon niveau de chant et aussi de monter sur scène. Je suis content d’avoir perdu! Ce qu’il y avait vraiment à gagner, c’était l’envie de devenir chanteur pro. C’était le top départ d’une grande aventure pour moi, j’ai rencontré des gens extraordinaires qui sont devenus de grands amis pour moi !

– Tu as des influences extrêmement diverses, c’est ce qui te caractérise? Tu es plus ouvert que la majorité des jeunes chanteurs de ton âge?

AD: Oui, elle sont diverses parce que j’écoute vraiment de tout. Et je finissais toujours par kiffer des trucs différents. Aujourd’hui encore je me branche 5 à 6 fois par semaine sur des chaines classiques, et J’AIME CA ! Je crois que je suis amoureux du beau et de la perfection 🙂
Je n’arrive pas à comparer les chanteurs … On a chacun une histoire, un parcours et c’est ce qui transpire dans nos plumes pour ceux qui écrivent mais aussi dans notre orientation musicale. La musique comme toute autre chose, c’est une éducation.

10500288_907885829237817_997427669180225624_n

– Qui est Antonny Drew dans le civil? Comment se passe ta journée type?

AD: Je suis super casanier!! Quand je rentre de voyage, je m’assure toujours de faire le plein de provisions pour ne plus avoir à sortir de chez moi. Je réfléchis beaucoup sur mes projets à venir, sur la façon dont je peux m’améliorer professionnellement. Pour le reste, je rencontre des amis et quand je suis aux Antilles je suis en famille. Ça me rend heureux !

– Tu es vraiment aussi gentil que tu le laisses paraître?!

AD: NAN ! Lol 😀 Je suis assez simple et respectueux comme gars, il faut juste pas pousser. Aujourd’hui, le plus compliqué c’est que quand quelque chose me dérange, je dois vraiment réfléchir à la façon d’exprimer cette gêne car je me retrouve rapidement avec un « T’as pris la grosse tête »… -__-‘
On ne m’agace pas facilement mais en vérité, je suis souvent fatigué, souvent malade et ça devient très vite compliqué.

– Quelles sont tes qualités? Tes défauts?

AD: On me reproche souvent d’être trop perfectionniste. Lol Quand je n’arrive pas à obtenir un résultat, ça peut vite tourner au drame! 😀 C’est ma qualité et mon défaut.

– Tes premières expériences restent discrètes, quel a été l’accueil de « Jamais le même » et « Telling you »?

AD: J’ai toujours eu l’impression que chacun de mes singles a eu un très bon accueil. Je n’ai pas eu la chance de faire le buzz, du coup chaque morceau a porté sa pierre à l’édifice. Ils sont tous importants et le public me l’a toujours bien rendu !

– Tu avais un style capillaire un peu « space » à l’époque de « Telling you », non? 🙂

AD: TCHIP ! 😀 Je changeais souvent de tête à l’époque, aujourd’hui je l’assume encore cette coupe hein !

– 2012, c’est la rencontre avec Sérénité Events, un tournant dans ta carrière?

AD: On peux dire que ça a vraiment changé ma vie. J’ai instantanément eu tout ce dont j’avais besoin pour travailler et plus encore. C’est une équipe de pros qui m’entoure, j’ai directement eu l’impression d’avoir enfin un travail, un vrai. Ils m’ont fait me sentir important, je crois que c’est vital pour un artiste qui démarre. Finalement c’est devenu comme une famille pour moi, je suis heureux et je crois que ça s’entend dans ma musique.

– Tu prends ensuite un rythme de croisière avec « Doo » puis « Premyé Fwa » et « Péyi An Mwen » qui cartonnent. Ça fait quoi de sentir que « la sauce prend enfin »?

AD: C’est réconfortant. J’ai l’impression de faire le Saut de l’Ange à chaque single. Mon vrai souci, c’est que j’expose systématiquement une partie de ma vie et ça me prend aux tripes. J’en arrive toujours à me dire que le travail paye, ce n’est pas une légende !

– Tu sors ton album « Story » en 2014, parle-nous de ce premier opus?

AD: Waw… C’est vraiment quelque chose d’écrire un album. Ça ressemble presque à un accouchement doublé d’une dépression ! MDR
J’ai écrit ce que je voulais, comme je le voulais. On m’a fait confiance, j’ai parlé de ma vie, des choses qui m’ont fait sourire et souffrir et j’ai touché aux genres musicaux dont j’avais envie. J’ai collaboré avec des gens super, j’apprenais mon métier en même temps, et le public n’a pas manqué de l’accueillir comme il fallait. C’est vraiment une belle récompense pour l’équipe qui m’entoure ! On l’a fait !

– Tu es auteur-compositeur de tous tes titres, à part les reprises, tu as un vrai talent d’écriture… Tu le cultives?

AD: A vrai dire, je me sers surtout de ce que j’ai appris à l’école et de mes connaissances pour écrire. C’est vraiment un exercice bizarre que de donner vie à un morceau.  Avec moi ça prend toujours 3 à 4 mois par morceau … Toute une histoire.

– Tu fais la rencontre de Lycinais Jean et tu la présentes à ton producteur, tu as également un « nez » pour repérer les bons talents?!

AD: Il faut dire qu’elle a du talent. Elle a vraiment quelque chose qui m’a directement conforté dans cette idée qu’elle pouvait intégrer le label. J’aurais pu me tromper … Ce n’était qu’un ressenti.

– On vous sent proches l’un de l’autre, une vraie complicité s’est installée ?

AD: Oui, on a bizarrement cette même sensibilité musicale. Quand on se retrouve à la maison, on se fait nos petits délires en musique. Parfois on n’a pas besoin de se parler, juste de se regarder pour penser à la même chose. C’est mystique !

10831929_502276506580725_59050817_n

– A quand un duo alors?

AD: C’est en préparation, on a envie de bien faire et surtout de ne pas se tromper ! Ça arrive !

– Tu tournes énormément et très peu, voir pas du tout, en Playback, c’est un choix ? Pourquoi ?

AD: Il n’y a pas de mal à faire du playback, c’est un exercice différent du live. J’ai appris à faire de la scène en live, j’ai donc naturellement des réflexes et ce penchant pour le live.

– Ton nouveau single « Mwen Love » est un succès, il dépasse les 800 000 vues, cela te conforte-t-il sur le fait que tu aies fait le bon choix de carrière?

AD: Je fais des choix, mon équipe valide. C’est une prise de risque de groupe car en définitif c’est le public qui décide. Et sur ça, personne n’a de contrôle. On va continuer à faire ce qu’on sait faire 😀

– « Mwen Love »… mais peut-on avoir des détails sur la personne visée?… 😉

AD: J’ai l’intention d’en parler dans mon deuxième album. Je suis en train de l’écrire en ce moment !

– Le visuel du clip est super sexy, tu assumes tes scènes de douche ?! 😉

AD: Oui ! J’essaye de rester cohérent avec la réalité, tout le monde se douche… Non ? lol

antonny mwenlove

– Quels sont les grands projets d’Antonny Drew?

AD: Un deuxième album ! C’est vraiment compliqué, j’ai envie de faire autre chose…. Je vais bientôt délivrer le premier morceau de ce deuxième disque que je prépare. J’espère ne pas faire de déçus …

– A-t-on oublié de te demander quelque chose?

AD: On en laisse pour la prochaine… 😉 Merci à tous !

 

Antonny Drew sur la Toile

Facebook: Antonny Drew Officiel

Twitter: https://twitter.com/antonnydrew

Instagram: https://instagram.com/antonny_drew

YouTube : https://www.youtube.com/user/AntonnyDrew

Comments

  1. moi je dis que tu es fait pour ça , jusqu’à maintenant tu ne ma jamais déçu perso , donc continu 🙂 je sais que sa demande beaucoup de travail je suis moi même dans le domaine mais ça en vaut le coup 😉 gros bisous à toi ❤

    J'aime

  2. Nadine Monlouis says:

    Bravo Anthonn,
    Continues à nous faire rêver et danser.
    Continues à aimer ce que tu fais et rester humble
    et tu seras toujours comblé.
    Gros bisous

    J'aime

  3. Salut Antonny,
    je te connais depuis pas très longtemps,et c’est le timbre de voix qui m’a interpellé quand je suis tombé par hasard sur ton clip »i need you »
    c’est excellent! j’hachète.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :