NESLY:  » La mode est peut-être aux très minces à la télé mais dans la vraie vie je peux vous assurer que ce n’est pas le cas! »

Neslyblue

 Apparue au grand jour à la faveur d’un featuring avec le rappeur Kamnouze, Nesly n’a, depuis, cessé son ascension pour aujourd’hui faire figure de valeur sûre de la scène zouk. Petite par la taille mais grande par le talent, elle a tous les atouts pour faire une longue et bonne carrière. Signée par Nouvelle Donne en 2010, elle n’a jamais changé d’équipe, a su s’affirmer comme auteur-compositeur et dirige ses productions d’une main de maîtresse en commun accord avec Kodjo, le CEO du label. Une preuve de maturité. Allons donc à la rencontre de cette pétillante chanteuse multi-culturelle, car d’origine martiniquaise par son père et Guyano-egyptienne par sa mère, de 28 ans qui nous réserve encore des surprises et prépare son premier concert solo dans la salle mythique du Bataclan pour la fin d’année. 

 

– Bonjour Nesly, les racines, c’est important pour toi?

NESLY: J’ai pas grandi avec mes parents donc ce mot-là est un peu étranger pour moi mais je pense que oui, elles sont importantes: c’est une part de notre identité et une richesse.

.
– Comment a commencée cette passion de la chanson que l’on sent en toi?
N: J’ai toujours aimé chanter mais ce n’était pas un métier envisageable là où j’ai grandi et puis j’ai toujours été raisonnable, même très jeune, parce qu’il fallait que je le sois. Pour moi, c’était une passion et rien d’autre. Si on m’avait dit que j’en ferais mon métier je n’y aurais pas cru, moi je voulais être journaliste! loool

.
– En 2008, tu enregistres un single « Rien que toi » sous le pseudonyme de SweetNess. C’est ta première expérience?
N: Une de mes premières oui, ça s’entend je pense! looool

.
– Tu signes ensuite avec les producteurs de Nouvelle Donne qui réalisent « Essayons d’Oublier », ton premier single…
N: Oui mon premier single mais c’est pas vraiment celui qu’on a travaillé au final…

.
– Donc ta première grosse apparition est bien le feat avec Kamnouze « Ton Ange » qui sort en 2010 sur « I Like Hits Zouk » de Nouvelle Donne. C’est un point de repère dans ta carrière?
N: Bien sur! Déjà c’est mon tout premier clip, c’était une super expérience fatiguante, intense, mais j’ai adoré! Je me souviens être rentrée chez moi tard le soir tel un zombie, à bout de force puis à côté de ça je collaborais avec un grand artiste que moi-même écoutais, c’était impressionnant .


– Ensuite tu enchaines les hits: « Allez », « Entre nous », « En mode Love », que te dis-tu à ce moment: « ça y est, j’ai réussi?! »
N: Lol aujourd’hui encore, après mon deuxième album et avec une actualité plus que convenable, je ne me dis pas que j’ai réussi! J’ai évolué, certes, mais je ne suis pas encore à 100% de mes capacités. Quand j’aurai donné tout ce que j’ai,  peut-être que là… Et encore… Et puis, j’ai encore plein de choses à faire, plein de choses à prouver;  en plus, dire qu’on a réussi ça sonne comme une finalité: il n’y a plus de défi, ça en devient presque triste .

.
– Ce premier album, Entre nous, comment l’as-tu préparé?
N: Je n’avais aucune idée de ce que c’était que de préparer un album parce qu’il y a la partie artistique certes, mais beaucoup d’autres choses autour qui ont leur importance. Je me suis beaucoup impliquée sur les morceaux, tout en ne sachant pas trop la direction à prendre pour moi. De toute façon, il n’y en avait pas, j’avais aucune idée de l’importance qu’il y avait à faire un album cohérent! lol Moi, je voulais juste créer et chanter, heureusement j’ai toujours été bien entourée, j’ai le même producteur (Blaise) qui croit en moi depuis toutes ces années et musicalement, j’avais un des meilleurs à côté de moi (KAMNOUZE) et moi j’avais cette motivation qu’on a seulement au début quand on fait ses premiers pas, quand on a soif d’apprendre.

nesly07
– Tu as des compositeurs fétiches avec qui tu aimes travailler?
N: Oui, un en réalité, et il s’appelle Rohane.

.
– Tu t’inspires de quelles chanteuses? De qui aurais-tu aimé avoir la carrière?
N. J’adore les anciennes chanteuses. En réalité, on a tendance à s’inspirer des nouvelles chanteuses (Rihanna, Beyoncé, Alicia Keys etc), qui elles-même s’inspirent des Tina Turner, Aretha Franklin, Etta James. Autant prendre son inspiration à la source! Je regarde souvent leurs show et je les trouve incroyables, ne serait-ce que le show de Tina Turner sur « Proud Mary », on est en 2015 et il n’a pas vieillit d’un pouce c’est magnifique !

.
– 2012, tu signes chez AZ, tu sors le single « Dingue dingue » avec un album prévu, mais finalement ça ne colle pas. Pourquoi?
N: Tout simplement parce qu’aujourd’hui les Majors ne savent plus développer les artistes. Et encore moins la musique caribéenne… Maintenant, ils attendent qu’on se fasse tout seul, qu’on crée du buzz et ils en profitent pour nous ramasser! lol Mais ils ne mettent pas d’argent sur la table si ils ne sont pas sûrs de le récupérer, d’avoir les radios derrière, etc… C’est du business voilà tout!


– S’il fallait resigner en Major, tu le referais?
N: Déjà la première fois je n’étais pas très emballée… Le jour de la signature on me demandait pourquoi j’étais pas plus joyeuses que ça, j’étais ni triste ni joyeuse mais je suis quelqu’un d’assez raisonnée, moi le papier ça ne me fait aucun effet: j’ai besoin de voir du concret! S’il fallait resigner, je ne sais pas… Je ne connais pas l’avenir mais je ferai très attention, ils ne m’ont rien apporté donc c’est pas une chose que j’espère vraiment…

.
– On arrive à « A la recherche du bonheur », ton nouvel album: quelles sont les caractéristiques de ce disque? Pourquoi ce titre?

N: C’est un album de chansons, je dis bien de chansons, zouk aux mélodies pop. « A la recherche du bonheur » parce que, là d’où je viens, tous les enfants sont à la recherche de quelques instants de bonheur et c’est ce que raconte ce morceau autobiographique.

.
– Qui a eu l’idée de la tenue madras sur la pochette, quel est le message?
N: Le truc c’est que l’on vit dans une époque où la plupart des gens cherchent à « s’americaniser ». OK on fait du très bon boulot là-bas, de la très belle musique, mais notre musique aussi est belle, notre culture aussi! Identifions-nous à nous-même avant de s’identifier aux autres.

Print
– Le premier single « Tu me manques » est un énorme carton, numéro 1 des téléchargements pendant des semaines. Ca te fait quoi quand tes mots touchent autant de monde?
N: Ça fait… Bizarre… Je ne me suis jamais dis en sortant ce titre qu’il prendrait autant puis c’est un zouk qui ne ressemble pas aux autres zouks et je sais ô combien parfois les auditeurs ont du mal avec les choses différentes. Même s’ils s’en plaignent, au fond ils sont déstabilisés quand c’est différent. Et puis c’est une histoire très personnelle et quand vous vivez une relation à distance c’est tellement intense… Vos copines autour de vous sont en couple normalement, vous êtes à mille lieues de vous imaginer qu’en réalité ça arrive à énormément de personnes, du coup le public a pu s’identifier, avoir une chanson qui racontait leur propre histoire. Je pense que c’est un des ingrédients qui a fait que ça ait fonctionné.

– On a même eu droit à un remix avec Helly Harma (hit également), pourquoi cette version?
N: Je ne connaissais pas du tout Helly Harma donc l’idée ne pouvait pas venir de moi. Nos producteurs se connaissent et son producteur a proposé cette version au mien. Il m’a demandé mon opinion: à ce moment là ma version marchait déjà très bien, mais je me suis dis pourquoi pas, ça peut donner une autre couleur.

.
– Le titre « Je suis bien » est la réponse à « Ton Ange » de Kamnouze, comment résonnent ces deux titres pour toi? On sent que ça te touche personnellement…
N: C’est pas vraiment une réponse mais effectivement il y a un rappel au niveau du pont … Et pour moi c’est toujours un plaisir de collaborer avec KAMNOUZE. Et en effet la thématique du morceau, je me retrouve complètement dedans…


– Dans le clip on te voit vraiment bien, tu sembles épanouie et heureuse et fière de ton corps, tu es vraiment cette femme aujourd’hui?
N: J’ai toujours été cette femme! La mode est peut-être aux très minces à la télé mais dans la vraie vie je peux vous assurer que ce n’est pas le cas! looooool C’est nous qui sommes à la mode!

.
– C’était important pour toi d’être sexy et de le montrer au monde, alors que la mode reste encore dédiée aux très minces? Tu milites pour le bien-être et les formes? 
N: Je ne milite pas pour les formes, je milite pour qu’on puisse chacun se sentir bien dans sa peau. Il y a une phrase de Marilyn Monroe que j’aime beaucoup qui dit: « Mesdames, vous êtes belle. C’est la société qui est moche. » Ca résume tout…

nesly03
– Tu as des duos avec des artistes prestigieux, cela veut-il dire que Nesly est « bankable » aujourd’hui? Tu en es fière?
N: Bankable loool c laid! 🙂  Eh bien je ne sais pas si je suis bankable mais tous les artistes avec qui j’ai collaboré, c’était tout d’abord un coup de foudre artistique des deux côtés et selon moi c’est plus important qu’on reconnaisse votre talent avant toute autre chose. La satisfaction est déjà là d’une certaine manière.

.
– A part Kamnouze, tes 3 autres duos le sont avec des grands artistes africains, pourquoi ce choix? Tu aimerais t’ouvrir de nouveaux territoires?
N: La musique est universelle n’est ce pas?! lool ça ne part pas vraiment d’une stratégie, c’est juste que c’est une musique que j’aime, des artistes que j’aime et le fait, je pense, que mon producteur soit africain joue. On forme une équipe donc on s’apporte mutuellement c’est comme, par exemple, dans un couple: chacun prendra des expressions de l’autre ou des habitudes etc… Je pense que ça influe.

.
– Tes titres solos sur ALRDB sont très tristes « tu me manques », « oublie-moi », « Jardin d’Eden », « Malgré toi », « Si je partais demain », hors tu sembles être une femme très joyeuse, pourquoi aimes-tu chanter la tristesse?
N: Justement, je n’exprime cette tristesse qu’en musique, ça m’apaise d’une certaine façon. Dans la vie je suis toujours souriante, à lancer des blagues, fuyant toute forme de faiblesse.

.
– « Oublie moi » est en partie en créole, c’est assez rare de t’entendre chanter dans cette langue, pourquoi?
N: Tout simplement pour pas faire de chansons trop « bateau » et mal écrites. Faut quand même qu’il y ait une recherche dans les textes et je le fais mieux en français.

.
– Ton nouveau single « Besoin d’amour » ne fais pas forcément l’unanimité auprès de tes fans, tu penses que c’est dû à la différence de génération?
N: Eh bien écoutez je n’ai eu que des bons retours loool et si on se base sur les commentaires YouTube, la plupart aiment le titre donc je ne saurais quoi vous répondre à part: « Quelles sont vos sources?! » 🙂


– As-tu trouver le bonheur finalement? Ou penses-tu le trouver bientôt? 
N: C’est très subjectif le bonheur… J’ai un toit, des habits, à manger, des amis, une famille, ça c’est pour l’amour donc je suis déjà pas mal sur la voie du bonheur… Bien sûr, j’espère un jour avoir des enfants et un mari qui m’aime… Mais bon, on verra ça plus tard…

.
– S’il fallait sacrifier ta carrière musicale à ce fameux bonheur, le ferais-tu?
N: Je ne vois pas la personne qui partagera ma vie comme quelqu’un de si égoïste 🙂

.
– Nesly et les réseaux sociaux, c’est également toute une histoire, tu es une vraie Twitter & Instagram-addict, qu’est-ce que ça représente pour toi cette présence en direct avec les fans? C’est rassurant?
N: Rassurant, je pense pas, j’suis juste quelqu’un qui aime communiquer. Je n’ai pas attendu d’être chanteuse pour m’y inscrire loool . Après je trouve ça très intéressant de directement converser avec les gens qui nous écoutent, d’avoir leurs avis, bons ou mauvais.

– Quels sont tes projets?
N: Mon album vient de sortir donc je me concentre pour le partager et le défendre un maximum.

.
– A quand Nesly en concert solo?
N: Le 07 Novembre 2015 au Bataclan!

.

– Merci pour cette longue itw, Nesly et plein de bonnes choses pour la suite.
N: Merci à vous pour la qualité de cette interview 🙂

Retrouvez Nesly sur la Toile

Twitter : https://twitter.com/nesly_nefertiti

Instagram : https://instagram.com/neslysama

Facebook : https://www.facebook.com/nesly.deborde

Comments

  1. A reblogué ceci sur catlefi.

    J'aime

  2. « La mode est peut-être aux très minces à la télé mais dans la vraie vie je peux vous assurer que ce n’est pas le cas »

    Il ne faut pas non plus tout confondre et passer d’un extrême à l’autre, il n’y a pas les filles maigres puis les grosses, il y a un juste milieu de femmes normales, parfois très bien faites et en formes, avec de belles formes féminines et gracieuses
    Mais il ne faut pas confondre forme et déforme disgracieuses
    Alors Nesly ne crache pas sur le physique des femmes, moi je te le dis, tu as certes des formes mais surtout des déformes et tu es tout de même bien grassouillette, le décolleté ou l’ont voit clairement que tes seins s’effondrent alors que tu as un soutien gorge, ça ne doit pas être jolie à voir sans, me semble t’il que tu n’as pas eu d’enfant et tu as pourtant bien du ventre, une bonne masse grasse autour de la surface abdominale et des bonnes fesses certes mais clairement grasse et qui en plus tombe, c’est bien le pire
    Tu auras beau te gainer à fond dans des sapes ultra moulante , tu n’en sera pas mieux foutu bien au contraire
    Tu es mignonne de visage mais ultra maquillé et photo toujours retouchées, difficile de discerner le vrai du faux

    J'aime

  3. Mdrrrr jalousiiiiiiiiie elle est fraîche tu as les nerfs😂😂😂🎀😂🎀

    J'aime

  4. Est que Nesly a critiqué les filiforme? Donc respectons nous, et c’est pas bien d’insulter, juste un avis c’est ce qu’on t’as demandé! Des envieux

    J'aime

  5. Ta musique est magnifique.. Et de plus t’es super jolie. Je kiff.

    J'aime

  6. J’aime bien ton feat avec Gadji Céli. A quand un concert en Afrique de l’Ouest?

    J'aime

  7. Quand le bar passe sa chanson, c’est que la fermeture est dans 1/4 d’heure. C’est le slow de la dernière chance pour les célibataires 🙂

    J'aime

  8. Belfi ornella says:

    Ma chanteuse préférée je t’adore
    Reste tjrs toi même
    Et soit sourde et aveugle pour les mauvais commentaire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :